La drogue comme expérience intime

Intimité et espace public
Par Patricia Bouhnik
Les pratiques des usagers de drogues en situation précaire ont été principalement appréhendées au travers de la problématique de la déviance (infraction à la loi) et de la santé publique (problèmes sanitaires occasionnés par les modalités de leur consommation : dépendance, sida, hépatites). L’approche de leur style de vie et de leur recherche de sensation – inscrite entre l’espace public et le domaine intime (corps, injection) – permet de redonner du sens à ces pratiques : comme expérimentation émotionnelle et comme recherche d’une socialité. Cette orientation, en grande partie contrainte socialement, les expose à des épreuves et à des risques particuliers.
Voir l'article sur Cairn.info