« Comment peut-on être Pomak » en Grèce aujourd'hui ?

Réflexivité
Par Fotini Tsibiridou
À l’ère de la « prolifération des identités » et du « règne du spectacle », la redéfinition des identités dans les régions à forte altérité culturelle se fait sous la pression des politiques d’hégémonie. Ces politiques, en tant que « politiques du lieu » gérant des environnements changeants par excellence (la Thrace par exemple), sont particulièrement à l’œuvre pour les minorités telles que les Pomaks (musulmans slavophones). Les « sujets sociaux » (individus, groupes hiérarchiquement situés) de conditions différentes se voient marginalisés quant à leurs droits et à leurs modes de vie. Réfléchissant à l’impact de ces politiques, l’auteur examine la manière dont l’analyse ethnographique, combinée à l’approche cinématographique, met en avant et va jusqu’à provoquer discriminations sociales, inégalités et médiations.
Voir l'article sur Cairn.info