Extension chiffrée du domaine du perfectionnement ? La place des technologies de quantification du soi dans les projets d’auto-optimisation des individus

Par Éric Dagiral
Cet article analyse les usages contemporains des technologies numériques de quantification lorsqu’elles sont employées dans le but d’optimiser différentes facettes de l’existence des individus. Appuyé sur une enquête des pratiques émergentes du Quantified Self d’une vingtaine de cadres américains et français, il étudie la place des chiffres et la mesure des activités parmi les projets d’auto-optimisation du soi. Il montre que ce travail de perfectionnement, parce qu’il s’efforce d’articuler des objectifs et des valeurs, rend délicate et souvent épuisante l’entreprise de perfectionnement par les chiffres – ces derniers occupant en conséquence une place limitée. Il met également en évidence combien ces pratiques, à l’interface de la vie professionnelle, familiale, amicale et personnelle, attestent de l’intensification du souci de soi et des pratiques d’auto-contrôle des cadres en matière d’hygiène, de santé et de « bien-être », lesquels se positionnent en garants de ce nouvel équilibre général.
Voir l'article sur Cairn.info